Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : ONG de Développement en Afrique
  • : ASRAD est une organisation de développement personnel et sociale dans pusieurs domaines (santé, éducation, emploi, etc.) Il est dans des dizaines des pays de l'Afrique subsaharienne.
  • Contact

Recherche

Liens

8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 13:36

Drapeau-ASRAD-copie-1
                               APPUI SOLIDAIRE POUR LE RENFORCEMENT

                                               DE L'AIDE AU DEVELOPPEMENT.

                                                    LE CONSEIL GENERAL.

                                              BP. 33 33 Douala (République du Cameroun).

                                                                       Tél. +237. 67081-6467 / +237.69812-2522 / +237.677913388.

                                     site web: http://www.asrad-international.org/  http://www.asrad.sup.fr/ Email: ongasrad@yahoo.fr

                                                         Copmpte Bancaire: SCB -CAMEROUN - N°.CM2110002000879000038694446.

                                                                    Facebook: MOUVEMENT HUMANISTE AU CAMEROUN.


                                      Lettre-de-Felicitation-MINHDU-2015.jpg   INFOS DU "MOUVEMENT HUMANISTE INTERNATIONAL".SG-1ASRAD2014

Le  Mouvement humaniste au Cameroun informe la reprise officielle de ses activités au cameroun à partir de la date de Dimanche 06 Juillet 2014  suivant son réseau International des humanistes dans le monde, en cette conformant suivant les "Règles d'or et les principes valables de l'idéologies véhiculés depuis Silo jusqu'à ce jour".

Le MOUVEMENT HUMANISTE AU CAMEROUN.

Quand seriez-vous aussi partisant de la "NON-VIOLENCE3?

La rencontre sociale du fin de semestre Juin 2015 a Douala a permis de voir autrement le sujet d'humaniser la terre par nos délegués d'equipes M. MOHAMADOU SALISSOU et AHMADOU HALIDOU en vous permettant d'imaginer vous même l'ambiance dans le liens ci-dessous.

https://www.facebook.com/groups/664432023686014/?fref=ts

 

     Le tout a été décisé par l'ensemble des membres humaniste avec l'esprit de consicne et de libre choix pour un espoir de paix, de force et de joie de tous.Non-Violence1

    Pour adhérer ou prendre d'informations: Tel. +237.-7081-6467; ongasrad@yahoo.fr;

                                  Clik ici:  MOUVEMENT HUMANISTE Internationalelink

            *************************************************************************************************************

Voir les coordinations des pays accrédités et/ou représentés ainsi que les partenaires du terrain.
ASRAD-MALI    ASRAD-Cameroun.

ASRAD-Haïti.    ASRAD-RD. Congo 

ASRAD-Bénin.   ASRAD-Burkina Faso.

Humanisme    

Silo2

 

 

 

COOVALAIF (Camerounaise).    

 

  Qui sommes nous?  

 

  REVEIL Camerounais.

 

  STATUT d'ASRAD

 

  Education à la non-violence active.

 Déclaration universelle de droit de l'homme (1949).

AGENDA INTERNATIONALE DES SOLIDARITES:link

ONG ASRAD - MINDUH.                                                                                           Accord MINHDU- ONG ASRAD -2014Le Ministère de l'Habitat et du Développement Urbain nous a donné son accord pour la poursuite de nos activité dans les CIJ (Centre d'Insertion des Jeunes en Difficulté) à partir de Mardi 10 Mars 2014 dernier. Actuellement il y a 06 CIJ au Cameroun qui sont: CIJ de Nkomkana à yaoundé 2; CIJ Bertoua, CIJ Nanga-eboko; CIJ Foumban, CIJ Baganté, CIJ Meyomessala) Le CIJ de Douala 3ème est en construction pour cette année (2014) et limbe pour l'année prochaine (2015).

STREET LIBRARY PROJECT – Cultural Call.

         ACP Culturall - UE

SAM 1987Informations de solidarité Internationale.

Bourses - Formations - Recrutements.

                  Le 02 Octobre de l'an:

 Journée Internationale De La Non-violence

Nathalie Sinegre (ENVA)Conformément à la résolution A/RES/61/271 de l’Assemblée générale en date du 15 juin 2007, qui établissait cette commémoration, cette Journée internationale est l’occasion de « diffuser le message de la non-violence, notamment par des actions d’éducation et de sensibilisation. »  La résolution réaffirme « la pertinence universelle du principe de non-violence » et le souhait de « favoriser une culture de paix, de tolérance, de compréhension et de non-violence ». 

La vie et l’action menées par le Mahatma Gandhi 

Gandhi a conduit l’Inde vers l’indépendance, a inspiré les mouvements non-violents de lutte pour les droits civils et les changements sociaux partout dans le monde. Toute sa vie durant, Gandhi est demeuré convaincu du bien-fondé de la non-violence, même dans des conditions oppressives et face à des difficultés apparemment insurmontables.

La théorie qui sous-tendait ses  actions, notamment ses campagnes de désobéissance civile en masse contre la loi britannique, telle la Marche historique du sel de 1930, était que « des moyens justes mènent à des fins justes » ; c’est-à-dire qu’il est irrationnel de recourir à la violence en vue d’instaurer une société pacifique. Il croyait que les Indiens en devaient pas recourir à la violence ou à la haine pour se libérer du joug du colonialisme.

Ainsi depuis le 04 mai 1969 Monsieur Mrio Louis Rodriguèz Cobs (Connu au nom de SILO) lanca en Argentine le « Mouvement Humaniste International » qui est aujourd’hui dans 136 pays portant le flambeau de « l’Education à la Non-Violence Active » (ENVA) de part le Monde avec des différentes initiatives pour mettre l’etre humain à son véritable place « celui de la valeure centale ».

Définition de la non-violence 

Le principe de la non-violence – connu également sous l’appellation de résistance non-violente  – rejette le recours à la violence physique en vue de provoquer des changements sociaux ou politiques. Souvent décrite comme « la politique des gens ordinaires », cette forme de lutte sociale a été adoptée par des populations entières, partout dans le monde, dans le cadre de campagnes en faveur de la justice sociale.

Le professeur Gene Sharp, grand spécialiste de la résistance non-violente, utilise la définition  suivante dans son livre The Politics of Nonviolent Action (Les politiques de l’action non-violente) :

« L’action non-violente est une  technique grâce à laquelle ceux qui rejettent la passivité et la soumission, et qui considèrent que la lutte est essentielle, peuvent livrer leur combat sans recourir à la violence. L’action non-violente ne cherche pas à éviter ou à ignorer les conflits. C’est une façon de répondre à la question de savoir comment mener une action politique efficace, et de savoir en particulier comment utiliser ses pouvoirs avec efficacité ».

Professeur Gene Sharp

Bien que le terme de non-violence soit souvent utilisé comme un synonyme de  pacifisme, depuis la moitié du XXe siècle, ce terme a été adopté par de nombreux mouvements luttant pour des changements sociaux mais qui ne concentrent pas leurs activités sur l’opposition à la guerre.

L’un des dogmes clés de la théorie de la non-violence est que le pouvoir des dirigeants dépend du consentement des populations. C’est pourquoi la non-violence cherche à saper ce pouvoir en refusant aux dirigeants le consentement  et la coopération des masses.

Il existe trois grandes catégories d’action non-violente :

Ø   1. Des actions de protestation et persuasion, y compris des manifestations et des veillées ;

Ø  2. La non-coopération;

Ø  3. Des interventions non-violentes, telles que des barrages et des occupations.

 

-Participer et/ou organisez aussi une manifestation chez vous avec notre parrainage! asradenva@yahoo.fr                                                       LA MARCHE MONDIALE DU 02 OCTOBRE DE L'AN.                                CA SE PASSE COMMENT CHEZ VOUS?

Ouiseau (oeuvre seignerie)La journé Internationale pour la Non-Violence qui sera célébrée le 02 octobre prochain, (COMME CHAQUE ANNEE) est une occasion de plus pour les humanistes de faire entendre leur voie de la non-violence active dans le monde.

ONU-ENVASlo 2 octobre

Ghandi-Changement de soie

Le Conseil Général d'ASRAD invite les Coordinations des pays ainsi que les les groupes des volonatires de nous réjoindre vers cette interpellation de chaque humain avertis.

ASRAD-ENVA-Image-1depuis 02 Octobre 2011, nous avons mis sur le marché un disque (en français) ou une musique à l'attention de tous que chacun de vous peu en procurer le CD en prenant contact avec les représentation d'ASRAD ou appeler aux contacts mentionnés sur le dos de l'éfigie du CD (l'image ci-dessous) ou

encore: asradenva@yahoo.fr  

IMG 20140617 170734

Les droits des femmes. Etes-vous aussi intéressez!? link

  Accord-Hitech-Ministere SALON HI-TECH "session 2013" les 18, 19, 20 et 21 Octobre prochain à Yaoundé.


 

L'Administration du Conseil Général anonce la fixation du rendez-vous du Salon Hi-Tech à Yaoundé (Cameroun) session 2013.

 

 

NB. vous pouvez voir ci-contre (à gauche) l'accord du Ministère de l'Energie pour la mise en oeuvre de ce projet grandiose au cameroun (sessiosn 2011).

 

 NB. La bilan (2011) positif a eu lieu avec l'exposition des "frigot solaire, des congélateurs solaire, et des fournitures d'énergie solaires pour tous" donc nous recherchons des distributeurs de ces matériaux dignet d'un développement d'énergie propre et durable pour un environnement propre et saint. 

Pour plus d'oinformation:salon_hi_tec2011@gmail.com

     Suite aux travaux internes qui ont eux lieu au tour du Président du Conseil Général SE. M. Modibo Wali le 15 Septembre 2012 dernier, il a été décidé d'appliquer les résolutions suivantes: SAM 1054       LA  MEMBRES DU BUREAU DIRECTIONNEL DU CONSEIL GENERAL. SAM 1089

Le Président:                               M. Modibo Wali.

Le Vice Président:                                   M. Mbaïdeda Laykene Michel.
L'Administratif:                                       M. Salihou Halilou.
Le Secrétaire Général:                            M. Ibrahima Bahtongo.
Le Secrétaire aux Finances:                    M. Iya Sahabo.
Le Secrétaire aux Aff. Multilatérale N°1:    M. Mohamadou Bassirou.
Le Secretaire aux Aff. Multilatérale N°2:    M. Malem Adamou Ousman

Le Chargé d'Edutudes des Projets:              M. Abakar Zeldaï

SAM 1087

                                 Les Directions Exécutives et les Sous-Sécrétariats.

  MMParis8nov-copie-1   

Informez-vous au quotidien sur nos activités:  ongasrad@yahoo.fr Partido-Futbol-6-copie-1.jpg

Partager cet article

Repost0
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 19:08

SAM 1054

 

www.aide-et-action.org/

www. inscription.solidarites.org/

www.elevagessansfrontieres.org/

www.humanium.org/

www.lacase.org

http://www.microprojets.org/

                        Plus d'info: ongasrad@yahoo.fr 

Partager cet article

Repost0
20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 21:25

                                              SAM 1045 SAM 1031IMG 20140617 170712Monsierur l'Administratif de l'ONG ASRAD informe:

 

RECRUTEMENT.


L'adminsitration du Conseil Général infome:

Les candidatures donc les dossiers sont retenés pour l'accopagnement et la ise en oeuvre du projets "Libreries Electroniques" ( STREET LIBRARY PROJECT – Cultural Call. ) sont priés de pendre attache avec les bureaux de Yaoundé et de Douala afin de valider les contrats.

Nous informons que d'autres recrutements vont voir les jours dans les régions suivant les programmes de nos partenaires "ACP" (Afrique caraibe et pacifique)pour des contrats de 06 mois à 03 ans renouvelables.

Les informations sron disponibles sur cette présente pages le moment propice.


Plus d'informations: asradrecrute@yahoo.fr


Dossiers à préparer pour les candidatures

     1.  CV avec qualifications et expériences bien élucidés;

     2. Lettre de motivation;

     3.  Photo (couleur) 4x5 (format JPG);

     4.  Coordonnées (Telphone, Email).

 

Emplois pour tous:   1. link,    2.link.    3. link,

Bourses pour tous:     1. link

Ngaound-r--avril-2005.jpg

Partager cet article

Repost0
19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 19:21

Depuis le 04 mai 1969, nous avons tous vécus la naissance officielle d el'idéologie humaniste.

LA GUERISON DE LA SOUFFRANCE

Punta de vacas, Mendoza, Argentine - 4 mai 1969

 SILO

Notes

1. La dictature militaire en Argentine avait interdit toute réunion publique dans les villes. Par conséquent, nous nous réunîmes dans un endroit isolé, Punta de Vacas, à la frontière du Chili et de l’Argentine. A l’aube, les autorités en contrôlaient les voies d’accès. On distinguait des nids de mitrailleuses, des véhicules militaires et des hommes armés. Pour passer, il fallait montrer ses papiers et fournir des renseignements personnels, ce qui créa quelques frictions entre les militaires et la presse internationale. Dans un paysage magnifique de monts enneigés, Silo commença à s’adresser à un auditoire de deux cents personnes. La journée était froide et ensoleillée. Aux environs de midi, tout était fini.

2. Il s’agit de la première intervention publique de Silo. Dans un langage poétique, il explique que la connaissance la plus importante pour la vie (“la réelle sagesse”), n’est pas la connaissance des livres, des lois universelles, etc. mais l’expérience personnelle, intime. Cette connaissance est liée à la compréhension de la souffrance et à son dépassement.

Dans ce qui suit, une thèse très simple est exposée en plusieurs parties : Premièrement, on commence par faire la différence entre d’une part, la douleur physique et ses dérivés, qui peuvent reculer grâce aux progrès de la Science et de la justice et d’autre part la souffrance mentale que ces dernières ne peuvent éliminer. Deuxièmement, on souffre par trois voies : la perception, le souvenir et l’imagination. Troisièmement, la souffrance révèle un état de violence. Quatrièmement, la violence a pour racine le désir. Cinquièmement, le désir a différents degrés et prend différentes formes. Progresser est possible (“ par la méditation intérieure ”).

Sixièmement : ainsi, le désir (“ plus les désirs sont grossiers… ”) engendre la violence qui, elle, ne demeure pas à l’intérieur des individus mais contamine le milieu relationnel. Septièmement, on observe différentes formes de violence car celle-ci ne se résume pas à la seule violence primaire qu’est la violence physique. Huitièmement, il est nécessaire d’avoir une conduite simple qui oriente la vie (“ respecte des principes simples ”) : apprendre à porter la paix, la joie et surtout l’espoir.

Conclusion : La Science et la justice sont nécessaires à l’espèce humaine pour vaincre la douleur. Le dépassement des désirs primitifs est indispensable pour vaincre la souffrance mentale.

             

 

 

Si tu es venu écouter un homme supposé transmettre la sagesse, tu t’es trompé de chemin car la réelle sagesse ne se transmet ni par les livres, ni par les discours ; la réelle sagesse est au fond de ta conscience comme l’amour véritable est au fond de ton cœur.

Si tu es venu, poussé par les calomniateurs et les hypocrites, écouter cet homme pour utiliser ce que tu écoutes comme argument contre lui, tu t’es trompé de chemin ; en effet, cet homme n’est pas ici pour te demander quoi que ce soit, ni pour t’utiliser car il n’a pas besoin de toi.

Tu écoutes un homme qui ne connaît ni les lois qui régissent l’Univers, ni celles de l’Histoire et qui ignore les relations régissant les peuples. Cet homme s’adresse à ta conscience, très loin des villes et de leurs ambitions malsaines. Là-bas, dans les villes où chaque jour est une aspiration arrêtée par la mort, où la haine succède à l’amour, où la vengeance succède au pardon, là-bas, dans les villes des hommes riches et pauvres, dans les immenses espaces des hommes, s’est déposé un voile de souffrance et de tristesse.

Tu souffres quand la douleur mord ton corps. Tu souffres quand la faim s’en empare. Mais tu ne souffres pas seulement à cause de la faim ou de la douleur immédiate de ton corps, tu souffres aussi des conséquences des maladies de ton corps.

Tu dois distinguer deux types de souffrance : l’une est produite en toi par la maladie (elle peut reculer grâce au progrès de la Science comme la faim peut reculer grâce au triomphe de la justice); l’autre ne dépend pas de la maladie de ton corps mais en découle : si tu es infirme, si tu ne peux pas voir ou entendre, tu souffres ; mais, même si cette souffrance découle de ton corps ou de ses maladies, elle est celle de ton mental.

Il y a une autre souffrance qui ne peut reculer ni avec le progrès de la Science, ni avec celui de la justice. Cette souffrance, strictement liée à ton mental, recule devant la foi, devant la joie de vivre, devant l’amour. Tu dois savoir que cette souffrance est toujours basée sur la violence qui se niche dans ta conscience. Tu souffres par crainte de perdre ce que tu as ou à cause de ce que tu as déjà perdu ou pour ce que tu désespères d’atteindre. Tu souffres de ne pas avoir ou par peur en général… Voilà les grands ennemis de l’homme : la peur de la maladie, la peur de la pauvreté, la peur de la mort, la peur de la solitude. Toutes ces souffrances sont propres à ton mental. Toutes révèlent la violence intérieure, la violence présente dans ton mental. Remarque comment cette violence découle toujours du désir. Plus un homme est violent, plus ses désirs sont grossiers.

Je voudrais te raconter une histoire qui arriva il y a très longtemps.

Il était une fois un voyageur qui devait parcourir un très long chemin en un temps limité. Il attela donc son animal à un chariot et entreprit un longue périple vers une destination lointaine. Il appela l’animal Nécessité, le chariot Désir, l’une des deux roues Plaisir et l’autre Douleur. Et le voyageur menait ainsi son chariot, tantôt à droite, tantôt à gauche, mais toujours vers sa destination. Plus le chariot allait vite, plus les roues du Plaisir et de la Douleur tournaient rapidement, reliées par le même essieu et portant le chariot du Désir. Comme le voyage était très long, notre voyageur s’ennuyait. Il décida alors de le décorer en le parant de beaux atours, et c’est ainsi qu’il fit. Mais plus il embellissait le chariot du Désir, plus celui-ci devenait lourd pour la Nécessité. Dans les virages et les pentes raides, le pauvre animal défaillait, ne pouvant plus traîner le chariot du Désir. Sur les chemins sablonneux, les roues du Plaisir et de la Souffrance s’enfonçaient dans le sol. Un jour, le voyageur désespéra car le chemin était très long et sa destination très lointaine. Cette nuit-là, il décida de méditer sur ce problème, et ce faisant, il entendit le hennissement de son vieil ami. Comprenant le message, il défit dès le lendemain matin les ornements du chariot, l’allégeant de tout son poids. Il remit alors son animal au trot, avançant vers sa destination. Néanmoins, il avait perdu un temps irrécupérable. La nuit suivante, il médita encore une fois et comprit, grâce à un nouvel avertissement de son ami, qu’il devait entreprendre une tâche deux fois plus difficile qui signifiait “se détacher”. A l’aube, il sacrifia le chariot du Désir. Il est vrai que, ce faisant, il perdit la roue du Plaisir, mais avec elle il perdit aussi la roue de la Souffrance. Il monta sur le dos de l’animal Nécessité et commença à galoper par les vertes prairies jusqu’à destination.

Vois comme le désir peut te limiter. Il y a des désirs de différentes qualités. Certains désirs sont grossiers, d’autres plus élevés. Elève le désir ! Dépasse le désir ! Purifie le désir ! Tu devras alors certainement sacrifier la roue du plaisir, mais tu perdras aussi celle de la souffrance.

Chez l’homme, la violence mue par les désirs ne reste pas seulement dans sa conscience, comme une maladie, mais agit aussi dans le monde des hommes ; elle s’exerce sur les autres personnes. Lorsque je parle de violence, ne crois pas que je me réfère uniquement à la guerre et aux armes avec lesquelles les hommes détruisent d’autres hommes ; ceci est une forme de violence physique. Mais il y a aussi une violence économique qui te fait exploiter l’autre : elle apparaît quand tu voles l’autre, quand tu n’es plus son frère, mais plutôt un rapace pour lui. Il y a aussi une violence raciale : crois-tu ne pas l’exercer quand tu persécutes quelqu’un d’une race différente de la tienne ? Crois-tu ne pas l’exercer quand tu le diffames car il est d’une race différente de la tienne ? Il y a une violence religieuse : crois-tu ne pas l’exercer quand tu ne donnes pas de travail à quelqu’un, que tu lui fermes les portes ou le licencies parce qu’il n’est pas de la même religion que toi ? Crois-tu ne pas être violent lorsque tu enfermes en le diffamant celui qui ne communie pas avec tes principes ? Et lorsque tu l’enferme dans sa famille ou parmi ceux qui lui sont chers parce qu’il ne partage pas ta religion, crois-tu ne pas être violent ? Il y a d’autres formes de violence comme celles imposées par la morale des philistins : tu veux imposer ta manière de vivre à l’autre, tu dois lui imposer ta vocation… Mais qui t’a dit que tu es un exemple à suivre ? Qui t’a dit que tu peux imposer une façon de vivre parce qu’elle te plaît ? Où est le moule, où est le modèle pour que tu l’imposes ?… Ceci est une autre forme de violence.

C’est uniquement par la foi intérieure et la méditation intérieure que tu peux en finir avec la violence en toi, chez les autres et dans le monde qui t’entoure. Les fausses solutions ne peuvent mettre un terme à la violence. Ce monde est sur le point d’exploser, et il n’y a pas moyen de mettre un terme à la violence. Ne cherche pas de fausses solutions ! Il n’existe pas de politique capable de résoudre cette folle angoisse de la violence. Il n’existe ni parti, ni mouvement sur la planète qui puissent mettre un terme à la violence. Il n’existe pas de fausses solutions pour la violence dans le monde… On me dit que les jeunes, sous différentes latitudes, cherchent de fausses solutions pour sortir de la violence et de la souffrance intérieure, et qu’ils se tournent vers la drogue. Ne cherche pas de fausses solutions pour en finir avec la violence.

Mon frère ! suis des règles simples comme sont simples ces pierres, cette neige et ce soleil qui nous bénit. Porte la paix en toi et porte-la aux autres. Mon frère ! là, dans l’Histoire, l’être humain porte le visage de la souffrance. Regarde ce visage plein de souffrance… Mais rappelle-toi qu’il est nécessaire d’aller de l’avant, nécessaire d’apprendre à rire et nécessaire d’apprendre à aimer.

A toi, mon frère, je lance cet espoir, cet espoir de joie, cet espoir d’amour afin que tu élèves ton cœur et ton esprit et afin que tu n’oublies pas d’élever ton corps.

 

Liens utiles:link

 

Partager cet article

Repost0
14 janvier 2008 1 14 /01 /janvier /2008 18:07

 

Non-Violence1L'éducation à la non-violence active (ENVA) est le principal moteur impulseur de nos activités.

C'est dans l'esprit de l'ENVA que nous menons toutes nos activités.
L'ENVA qui consiste d'abord lé dépassemnet de la violence par la non-violence, ne se limite pas à la juste expression théorique; mais c'est d'aller encore plus loin en mettant les oeuvres pratiques d'améliorations des conditions de vie d el'être humain en toute forme.

Nous transformons l'être humain, la société et aussi la philosophie de sa gestion.

Parishiroshima"penser, sentir et agir dans la même direction".

 

ASRAD-Cam-Remise-dipl 

 

 

 

 

 

 

M. Abakar Zeldaï
Directeur de ENVA
Tél. +23777269486
Email:
asradenva@yahoo.fr

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2007 6 22 /12 /décembre /2007 17:49
  LA COORDINATION NATIONALE DU BENIN.
 Drapeau du Benin
 
 
Nos partenaires de terrain.
Centre de Santé au BENIN.
http://benin-sante-education.blog4ever.com/blog/ajouter-lien-174458.html
Page en constrcution.

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 21:10

Préambule

Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanité et que l'avènement d'un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l'homme.

Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression.

Considérant qu'il est essentiel d'encourager le développement de relations amicales entre nations.

Considérant que dans la Charte les peuples des Nations Unies ont proclamé à nouveau leur foi dans les droits fondamentaux de l'homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l'égalité des droits des hommes et des femmes, et qu'ils se sont déclarés résolus à favoriser le progrès social et à instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande.

Considérant que les Etats Membres se sont engagés à assurer, en coopération avec l'Organisation des Nations Unies, le respect universel et effectif des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

Considérant qu'une conception commune de ces droits et libertés est de la plus haute importance pour remplir pleinement cet engagement.

L'Assemblée Générale proclame la présente Déclaration universelle des droits de l'homme comme l'idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations afin que tous les individus et tous les organes de la société, ayant cette Déclaration constamment à l'esprit, s'efforcent, par l'enseignement et l'éducation, de développer le respect de ces droits et libertés et d'en assurer, par des mesures progressives d'ordre national et international, la reconnaissance et l'application universelles et effectives, tant parmi les populations des Etats Membres eux-mêmes que parmi celles des territoires placés sous leur juridiction.

Article premier

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Article 2

1. Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
2.De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

Article 3

Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

Article 4

Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.

Article 5

Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Article 6

Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.

Article 7

Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination.

Article 8

Toute personne a droit à un recours effectif devant les juridictions nationales compétentes contre les actes violant les droits fondamentaux qui lui sont reconnus par la constitution ou par la loi.

Article 9

Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé.

Article 10

Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial, qui décidera, soit de ses droits et obligations, soit du bien-fondé de toute accusation en matière pénale dirigée contre elle.

Article 11

1. Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.
2. Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d'après le droit national ou international. De même, il ne sera infligé aucune peine plus forte que celle qui était applicable au moment où l'acte délictueux a été commis.

Article 12

Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.

Article 13

1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat.
2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

Article 14

1. Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l'asile en d'autres pays.
2. Ce droit ne peut être invoqué dans le cas de poursuites réellement fondées sur un crime de droit commun ou sur des agissements contraires aux buts et aux principes des Nations Unies.

Article 15

1. Tout individu a droit à une nationalité.
2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité, ni du droit de changer de nationalité.

Article 16

1. A partir de l'âge nubile, l'homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution.
2. Le mariage ne peut être conclu qu'avec le libre et plein consentement des futurs époux.
3. La famille est l'élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l'Etat.

Article 17

1. Toute personne, aussi bien seule qu'en collectivité, a droit à la propriété.
2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa propriété.

Article 18

Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites.

Article 19

Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

Article 20

1. Toute personne a droit à la liberté de réunion et d'association pacifiques.
2. Nul ne peut être obligé de faire partie d'une association.

Article 21

1. Toute personne a le droit de prendre part à la direction des affaires publiques de son pays, soit directement, soit par l'intermédiaire de représentants librement choisis.
2. Toute personne a droit à accéder, dans des conditions d'égalité, aux fonctions publiques de son pays.
3. La volonté du peuple est le fondement de l'autorité des pouvoirs publics ; cette volonté doit s'exprimer par des élections honnêtes qui doivent avoir lieu périodiquement, au suffrage universel égal et au vote secret ou suivant une procédure équivalente assurant la liberté du vote.

Article 22

Toute personne, en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale ; elle est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à sa dignité et au libre développement de sa personnalité, grâce à l'effort national et à la coopération internationale, compte tenu de l'organisation et des ressources de chaque pays.

Article 23

1. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.
2. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal.
3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s'il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.
4. Toute personne a le droit de fonder avec d'autres des syndicats et de s'affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts.

Article 24

Toute personne a droit au repos et aux loisirs et notamment à une limitation raisonnable de la durée du travail et à des congés payés périodiques.

Article 25

1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d'invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.
2. La maternité et l'enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciales. Tous les enfants, qu'ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale.

Article 26

1. Toute personne a droit à l'éducation. L'éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l'enseignement élémentaire et fondamental. L'enseignement élémentaire est obligatoire. L'enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l'accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite.
2. L'éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l'amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix.
3. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d'éducation à donner à leurs enfants.

Article 27

1. Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent.
2. Chacun a droit à la protection des intérêts moraux et matériels découlant de toute production scientifique, littéraire ou artistique dont il est l'auteur.

Article 28

Toute personne a droit à ce que règne, sur le plan social et sur le plan international, un ordre tel que les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration puissent y trouver plein effet.

Article 29

1. L'individu a des devoirs envers la communauté dans laquelle seule le libre et plein développement de sa personnalité est possible.
2. Dans l'exercice de ses droits et dans la jouissance de ses libertés, chacun n'est soumis qu'aux limitations établies par la loi exclusivement en vue d'assurer la reconnaissance et le respect des droits et libertés d'autrui et afin de satisfaire aux justes exigences de la morale, de l'ordre public et du bien-être général dans une société démocratique.
3. Ces droits et libertés ne pourront, en aucun cas, s'exercer contrairement aux buts et aux principes des Nations Unies.

Article 30

Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un Etat, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d'accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.

 

Plus d'information :http://www.un.org/fr/documents/udhr/

  ou nous contacter à: ongasrad@yahoo.fr

Partager cet article

Repost0
8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 12:14

Le projet « STREET LIBRARY CALL » est  une initiative du bureau ACP- Union Européenne en direction du monde de la culture «Avec la contribution financière de l'Union européenne (Fonds européen de développement) et l'assistance du Groupe des Etats ACP". 

ACP Culturall - UE qui est en sa toute première phase lancée dans les pays ci-après : 1. Cameroun,  2. Cap-Vert, 3. France, 4. Ghana,  5. Libéria, 6. Mozambique, 7. Portugal.

 

 

Ce projet en cette première phase expérimentale qui consistera de mettre la « littérature des livres rares » au goût et au porté de tous à travers la technologie de « TIC » via les « Téléphones mobiles et internet ».

 

1. Cameroun.

ACP-ASRADLe Projet de la "BIBLIOTHEQUE DE RUE" (STREET LIBRARY PROJECT) de l'OGNG ASRAD au Cameroun est ses partenaires a pour objectif de:

 

Contexte :

            Ce projet s’inscrit dans un contexte culturel bien précis qui non seulement est de vulgariser l’accès au livre aux personnes de toute classe sociale, de toute ethnie mais également de pérenniser l’héritage culturel (histoire, contes, rites, mythes, coutumes, etc.) grâce aux TIC (Technologies de l’information et de la communication) par une numérisation de ces œuvres et une mise à disposition de tous.

SAM 1034Problématiques :

  1. Perte de l’héritage culturel : Les histoires et contes disparaissent rapidement dans les langues locales par manque de moyen de sauvegarde. 
  2. Accès réduit ou quasi-nulle à la majorité des Camerounais et surtout ceux des zones défavorisées au livre. 
  3. Informer sur les sur les principaux rendez-vous culturels au CAMEROUN. (date, le lieu et l’objet ).

  Objectifs du projet :

 1-  Permettre grâce à ce site un accès aux livres (format PDF et MP3) affranchis des droits d’auteurs existant sur internet ou non. Car en effet des volontaires et les établissements culturels pourront offrir leur voix pour lire ces livres et les enregistrer sur format mp3. 

2-  Promouvoir la culture Camerounaise grâce à un accès libre au livre.Street Library-Cameroun - Yaounde

3-  Promouvoir les activités et évènements des acteurs culturels (Artistes, musées et d’autres établissements culturels, etc) du Cameroun.

4-  Mettre à jour les événements culturels qui auront lieu partout dans le pays

Street Lib-YdeSAM 1972for more informations:

http://www.streetlibrarycameroon.com/


 2. Ghana.

Welcome to program website for Street Library Ghana! 

In Ghana libraries are rare, particularly in areas outside of the capital city, Accra. 

In many schools, pupils rarely have access to anything beyond their basic school books. The scarcity of resources deprives children and teenagers of exposure to comic strips, picture books, paperbacks, novels and so forth. This lack often prevents the development of an interest in and/or enjoyment of reading.  

Access to books is limited for three main reasons: 

- There are few libraries in Ghana 

- Books are not very accessible outside of libraries 

- Ghanaian publications are uncommon

The “street library” move from village to village with a Van in order to reach people who would otherwise have limited or no access to books.

To create the “street library” in each village we pitch a large tent, or use covered open areas depending on the availability of space, lay carpets on the floor and display our collection of books. Children and the youth are invited to meet under the tent or space to read individually, or to listen to a book being read. 

The “street library” also offer additional educational opportunities, such as writing workshops and competitions.

Dedicated team of volunteers from both within and outside Ghana work to implement the project.

                                                       For more informations (Ghana): link

 

- VPWA (www.vpwa.org)- 
- Street Library (www.streetlibraryghana.org)

- NGO News Africa (www.ngonewsafrica.org)

 

3. Libéria.

For more informations: link



6. Portugal.


      Nos partenaires techniques.

Fraunhofer Portugal Pour mieux comprendre le programme de la part de nos partenaire, cliquez: link

Idea Contest - fraunhofer

www.challenge.fraunhofer.pt

Partager cet article

Repost0
7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 13:53

ASRAD-Drapeau            ONG ASRAD.

Bureau du Conseil Général.

            BP. 33 33 Douala (République edu Cameroun).

  Tél. +237. 9620-9500 / +237. 7791-3388 /   +237.7480-0604.

  Email. ongasrad@yahoo.fr    Site web: http://www.asrad.sup.fr/

SAM 1008SAM 1037

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 18:43

ASRAD (APPUI SOLIDAIRE POUR LE RENFORCEMENT DE L'AIDE AU DEVELOPPEMENT) est une organisation non-gouvernementale humaniste (link ) crée par les humaniste de l'afrique afin de répondre au besoin des africains en matière de développement humain, personnel et social.

IMG 20140617 170353
ASRAD est une organisation à caratère sociale, a but sociale, apolitique et non liucrative.
   Depuis des décennies, le problème du volontaire et du volontarisme se contredit et est entré dans une profonde crise quand les gens se réclament de volontarisme et ne peu répondre à une mission humaniste ou humanitaire que s'ils sont payés ou "des pauses cafés etc".

SAM 1003
MM-001    A l'origine, tous connnaissons par la bonne définition sans expliquer ce que est le volontaire. De ce fait, nous humanistes qui croyons que seul la volonté, la conviction, la force interne nous permettant de "PENSER, SENTIR ET AGIR DANS LA MEME DIRECTION" peut permettre aux Africains et à l'être humain de se faire des conditions de vie meilleures, et aussi sans doute en traitant les autres comme nous voudrons etre traiter.

 



NB. c'est pas parceque c'est difficille que nous ne devrons pas oser; mais c'est parceque nous n'osons pas que toute est impossible!

Nathalie-Pierre-Modibo.jpg

Partager cet article

Repost0