Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : ONG de Développement en Afrique
  • : ASRAD est une organisation de développement personnel et sociale dans pusieurs domaines (santé, éducation, emploi, etc.) Il est dans des dizaines des pays de l'Afrique subsaharienne.
  • Contact

Recherche

Liens

13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 21:10

Préambule

Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanité et que l'avènement d'un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l'homme.

Considérant qu'il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression.

Considérant qu'il est essentiel d'encourager le développement de relations amicales entre nations.

Considérant que dans la Charte les peuples des Nations Unies ont proclamé à nouveau leur foi dans les droits fondamentaux de l'homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l'égalité des droits des hommes et des femmes, et qu'ils se sont déclarés résolus à favoriser le progrès social et à instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande.

Considérant que les Etats Membres se sont engagés à assurer, en coopération avec l'Organisation des Nations Unies, le respect universel et effectif des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

Considérant qu'une conception commune de ces droits et libertés est de la plus haute importance pour remplir pleinement cet engagement.

L'Assemblée Générale proclame la présente Déclaration universelle des droits de l'homme comme l'idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations afin que tous les individus et tous les organes de la société, ayant cette Déclaration constamment à l'esprit, s'efforcent, par l'enseignement et l'éducation, de développer le respect de ces droits et libertés et d'en assurer, par des mesures progressives d'ordre national et international, la reconnaissance et l'application universelles et effectives, tant parmi les populations des Etats Membres eux-mêmes que parmi celles des territoires placés sous leur juridiction.

Article premier

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Article 2

1. Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
2.De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

Article 3

Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

Article 4

Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.

Article 5

Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Article 6

Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.

Article 7

Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination.

Article 8

Toute personne a droit à un recours effectif devant les juridictions nationales compétentes contre les actes violant les droits fondamentaux qui lui sont reconnus par la constitution ou par la loi.

Article 9

Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé.

Article 10

Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial, qui décidera, soit de ses droits et obligations, soit du bien-fondé de toute accusation en matière pénale dirigée contre elle.

Article 11

1. Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.
2. Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d'après le droit national ou international. De même, il ne sera infligé aucune peine plus forte que celle qui était applicable au moment où l'acte délictueux a été commis.

Article 12

Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.

Article 13

1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat.
2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

Article 14

1. Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l'asile en d'autres pays.
2. Ce droit ne peut être invoqué dans le cas de poursuites réellement fondées sur un crime de droit commun ou sur des agissements contraires aux buts et aux principes des Nations Unies.

Article 15

1. Tout individu a droit à une nationalité.
2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité, ni du droit de changer de nationalité.

Article 16

1. A partir de l'âge nubile, l'homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution.
2. Le mariage ne peut être conclu qu'avec le libre et plein consentement des futurs époux.
3. La famille est l'élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l'Etat.

Article 17

1. Toute personne, aussi bien seule qu'en collectivité, a droit à la propriété.
2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa propriété.

Article 18

Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites.

Article 19

Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

Article 20

1. Toute personne a droit à la liberté de réunion et d'association pacifiques.
2. Nul ne peut être obligé de faire partie d'une association.

Article 21

1. Toute personne a le droit de prendre part à la direction des affaires publiques de son pays, soit directement, soit par l'intermédiaire de représentants librement choisis.
2. Toute personne a droit à accéder, dans des conditions d'égalité, aux fonctions publiques de son pays.
3. La volonté du peuple est le fondement de l'autorité des pouvoirs publics ; cette volonté doit s'exprimer par des élections honnêtes qui doivent avoir lieu périodiquement, au suffrage universel égal et au vote secret ou suivant une procédure équivalente assurant la liberté du vote.

Article 22

Toute personne, en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale ; elle est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à sa dignité et au libre développement de sa personnalité, grâce à l'effort national et à la coopération internationale, compte tenu de l'organisation et des ressources de chaque pays.

Article 23

1. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.
2. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal.
3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s'il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.
4. Toute personne a le droit de fonder avec d'autres des syndicats et de s'affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts.

Article 24

Toute personne a droit au repos et aux loisirs et notamment à une limitation raisonnable de la durée du travail et à des congés payés périodiques.

Article 25

1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d'invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.
2. La maternité et l'enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciales. Tous les enfants, qu'ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale.

Article 26

1. Toute personne a droit à l'éducation. L'éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l'enseignement élémentaire et fondamental. L'enseignement élémentaire est obligatoire. L'enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l'accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite.
2. L'éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l'amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix.
3. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d'éducation à donner à leurs enfants.

Article 27

1. Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent.
2. Chacun a droit à la protection des intérêts moraux et matériels découlant de toute production scientifique, littéraire ou artistique dont il est l'auteur.

Article 28

Toute personne a droit à ce que règne, sur le plan social et sur le plan international, un ordre tel que les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration puissent y trouver plein effet.

Article 29

1. L'individu a des devoirs envers la communauté dans laquelle seule le libre et plein développement de sa personnalité est possible.
2. Dans l'exercice de ses droits et dans la jouissance de ses libertés, chacun n'est soumis qu'aux limitations établies par la loi exclusivement en vue d'assurer la reconnaissance et le respect des droits et libertés d'autrui et afin de satisfaire aux justes exigences de la morale, de l'ordre public et du bien-être général dans une société démocratique.
3. Ces droits et libertés ne pourront, en aucun cas, s'exercer contrairement aux buts et aux principes des Nations Unies.

Article 30

Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un Etat, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d'accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.

 

Plus d'information :http://www.un.org/fr/documents/udhr/

  ou nous contacter à: ongasrad@yahoo.fr

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 20:48

ACP Culturall - UEForum-Humaniste-Ndere-3.jpg

Les Parenariats se sont dasn plusieurs domaines et avec différentes personnes physique ou morale dans l'obectif que toute relation et toute partenariat doit aller pour l'intérêt sup^rême de l'être humain.

 

Les personnes désireuses de ces partenariats doivent en présenter les garantis nécessaires pouvant nous permettre d'aller vers une cohérence totale sans s'engager dans des aventure allant contre nos idéologie comme des projets: politique, réligieuse, discrimminatoires des sexes, de race ou appelant à toute forme de violence.

 

Il est nécessaire et important que pour les structure d eprévoir à nous fournir les pièces ci-après:

Statut et règlément Intérieur de la structure;

Certificat de légalisation d ela structure;

  • Rapports des activités (02 dernères années si possible);
  • Photos des membres du bureau et des activités;
  • Les adresses de la structures et de ses dirigeants;
  • plan de  localisation du siège ou "l'adresse visiteur";
  • 

NB .les partenariats se fonts dans un cadre d'échange d'expérience ou de nous fournir une expérience et que nous vous accompagons vers  d'autres activités sollicités.

 

Bénéfique: les membres plein droit (structurs et personne physique) ont le droit de prendre part et de bénéficier à chacun de programmes présentés par le Conseil Général sans exclusion sauf si ce programme ne bénénficient pas sa région.

Pour plus d'information: ongasrad@yahoo.fr

 

A notifier: les personnes (en groupe) ou une communauté réunies au tours d'une idée valable qui va dans les mêmes sens que les valeurs humanistes, peuvent aussi présenter leurs projets sans oublier d'annexer la liste des membres et leurs systèmes d'organisation afin de nous aider à mieux  comprendre leurs mécanisme pour une assistance plus efficace et objective.

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 20:28

Logos-Devise-ONG ASRAD. Les Directions exécutives d'ASRAD sont:

    

- La Direction chargée d'appui à l'Habitat (DCPAH). 

- La Direction de protection de l'Environnement (D-PE). 

- La Direction de Protection des Minorités et persones vulnérables (D-PMPV). 

- La Direction du journal Humaniste (D-JH).

- La Direction de l'Education à la Non - Violence Active (D-ENVA).


NB.
Les Directions dépendes tous de l'administration du Conseil Général.

                                                          SAM 1045 Les SOUS SECRETARIATS sont:

 

- Le Sous Secrétariat au Développement;

- Le Sous Secrétariat à l'Education;

- Le Sous Secrétariat à l'Environnement;

- Le Sous Secrétariat à l'Elevage et l'Agriculture;

- Le Sous Secrétariat à la Juenesse et Loisirs;

- Le Sous Secrétariat au Droits humain;

- Le Sous Secrétariat à la Santé;

- Le Sous Secrétariat à la Rédaction;

- Le Sous Secrétariat à la Communication.


NB. Le Secretariat General  la Coordinations Nationale de chaque pays est le responsable des sous secrétariats.

Plus d'information: ongasrad@yahoo.fr

 

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 19:49

Notre structure qui a pour objectifs principal "l'amélioration des conditions de vie l'être humain" intervien

 dans les domaines suivantes:

EDUCATION.
En éducation nous intervenons dans l'initiation des caummunautés à l'auto-éducation, l'education sociale, l'éducation de base communautaire, l'aphabétisation foctionnel des adultes, luttre contre la rétention scolaire, lutte contre la discrimmination des jeunes filles à l'éducation des base, etc.

SANTE.
En santé nous intervénion principalement dans le domaine de la santé préventive, la santé curative, la mobilisation et la sensibilisation pour lutter durablement contre les endemis (IST/VIH/SIDA, Tuberculose, Paludisme, Tabagisme, Alchoolisme et vie malsaine), l'éducation à l'hygiène, la santé de la maire et de l'enfant, l'education à l'alimentation appropriées, la vlorisation des plantes médécinales locales (afin de permettre à tous d'accéder à la santé), l'initiation des communautés au premiers soins etc.

DEVELOPPEMENT.
En developpement, nous privilégeons en premier lieu la formation des groupes et des communautés en développement personnel (auto-éducation, auto-estime, auto-gestion, auto-critique, auto-libération), fromation, incitaion et initiation, appui et suivi des prjets communautaires et des activités génératrices des revenus, création des caisse et des Fonds de crédit communautaires (voir notre projet NDÔTÂRU auprès de l'Administration du CG), modernisation des activités agro-pastorales, etc.

ENVIRONNEMENT.
Nous intervenons plus dans les domaines de mobilisation et de sensibilisation pour la protection de l'environnement et de l'écosystème, en suite le réboisement et la promotion d'economie d'énergie etc.

DROITS HUMAIN.
En droits humain, nous préivilégeons comme toujours le développement personnel qui est le moteur de toute forme de transformation sociale en plaçant d'abord au premier plan: l'auto-estime, l'auto-considération, l'Education à la Non-violence Active (voir la campagne pour l'education à la non-violence active qui nous avons lancé avec la communauté humaniste du monde entier depuis 2001 jusqu'à ce jour. rapprt disponible chaez l'ADM http://educnva.free.fr , http://conseil104.free.fr), l'éducation des communautés au droit d el'homme universelle, droits des enfants, lutter contre la discrimmination faite au femme, aux personnes âgées, aux jeunes, lutter contre les violences tribales, sexuelle, réligieuse, économiques etc.
"Traitez les autres comme vous voudrez être traiter"
"penser, sentir et agir dans la même direction".

Paix - Force - Joie

Jam  - Sembe - Weltâre.

Partager cet article

Repost0
8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 12:14

Le projet « STREET LIBRARY CALL » est  une initiative du bureau ACP- Union Européenne en direction du monde de la culture «Avec la contribution financière de l'Union européenne (Fonds européen de développement) et l'assistance du Groupe des Etats ACP". 

ACP Culturall - UE qui est en sa toute première phase lancée dans les pays ci-après : 1. Cameroun,  2. Cap-Vert, 3. France, 4. Ghana,  5. Libéria, 6. Mozambique, 7. Portugal.

 

 

Ce projet en cette première phase expérimentale qui consistera de mettre la « littérature des livres rares » au goût et au porté de tous à travers la technologie de « TIC » via les « Téléphones mobiles et internet ».

 

1. Cameroun.

ACP-ASRADLe Projet de la "BIBLIOTHEQUE DE RUE" (STREET LIBRARY PROJECT) de l'OGNG ASRAD au Cameroun est ses partenaires a pour objectif de:

 

Contexte :

            Ce projet s’inscrit dans un contexte culturel bien précis qui non seulement est de vulgariser l’accès au livre aux personnes de toute classe sociale, de toute ethnie mais également de pérenniser l’héritage culturel (histoire, contes, rites, mythes, coutumes, etc.) grâce aux TIC (Technologies de l’information et de la communication) par une numérisation de ces œuvres et une mise à disposition de tous.

SAM 1034Problématiques :

  1. Perte de l’héritage culturel : Les histoires et contes disparaissent rapidement dans les langues locales par manque de moyen de sauvegarde. 
  2. Accès réduit ou quasi-nulle à la majorité des Camerounais et surtout ceux des zones défavorisées au livre. 
  3. Informer sur les sur les principaux rendez-vous culturels au CAMEROUN. (date, le lieu et l’objet ).

  Objectifs du projet :

 1-  Permettre grâce à ce site un accès aux livres (format PDF et MP3) affranchis des droits d’auteurs existant sur internet ou non. Car en effet des volontaires et les établissements culturels pourront offrir leur voix pour lire ces livres et les enregistrer sur format mp3. 

2-  Promouvoir la culture Camerounaise grâce à un accès libre au livre.Street Library-Cameroun - Yaounde

3-  Promouvoir les activités et évènements des acteurs culturels (Artistes, musées et d’autres établissements culturels, etc) du Cameroun.

4-  Mettre à jour les événements culturels qui auront lieu partout dans le pays

Street Lib-YdeSAM 1972for more informations:

http://www.streetlibrarycameroon.com/


 2. Ghana.

Welcome to program website for Street Library Ghana! 

In Ghana libraries are rare, particularly in areas outside of the capital city, Accra. 

In many schools, pupils rarely have access to anything beyond their basic school books. The scarcity of resources deprives children and teenagers of exposure to comic strips, picture books, paperbacks, novels and so forth. This lack often prevents the development of an interest in and/or enjoyment of reading.  

Access to books is limited for three main reasons: 

- There are few libraries in Ghana 

- Books are not very accessible outside of libraries 

- Ghanaian publications are uncommon

The “street library” move from village to village with a Van in order to reach people who would otherwise have limited or no access to books.

To create the “street library” in each village we pitch a large tent, or use covered open areas depending on the availability of space, lay carpets on the floor and display our collection of books. Children and the youth are invited to meet under the tent or space to read individually, or to listen to a book being read. 

The “street library” also offer additional educational opportunities, such as writing workshops and competitions.

Dedicated team of volunteers from both within and outside Ghana work to implement the project.

                                                       For more informations (Ghana): link

 

- VPWA (www.vpwa.org)- 
- Street Library (www.streetlibraryghana.org)

- NGO News Africa (www.ngonewsafrica.org)

 

3. Libéria.

For more informations: link



6. Portugal.


      Nos partenaires techniques.

Fraunhofer Portugal Pour mieux comprendre le programme de la part de nos partenaire, cliquez: link

Idea Contest - fraunhofer

www.challenge.fraunhofer.pt

Partager cet article

Repost0
7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 13:53

ASRAD-Drapeau            ONG ASRAD.

Bureau du Conseil Général.

            BP. 33 33 Douala (République edu Cameroun).

  Tél. +237. 9620-9500 / +237. 7791-3388 /   +237.7480-0604.

  Email. ongasrad@yahoo.fr    Site web: http://www.asrad.sup.fr/

SAM 1008SAM 1037

Partager cet article

Repost0
7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 13:16

ONG ASRAD.

Directions des ATS (Appuis pour la Transformation Sociale).

APPELS A PROJETS - (Individus et/ Structures). 

I- Prix Zayed des énergies du futur

L'Etat des Emirats arabes Unis attribue chaque année depuis 2008 le prix Zayed à l'occasion de la Semaine de la durabilité d'Abou d'Abi et du Sommet international des énergies du futur.

Le prix Zayed récompense l'engagement et les réalisations effectuées dans le domaine du développement de technologies vertes et durables dans 5 grandes catégories :

  • Grandes sociétés,

  • PME,

  • Organisations non gouvernementales (ONG),

  • Réalisations individuelles,

  • Ecoles secondaires.

Les autorités émiriennes viennent de lancer l'appel à candidatures pour la 7e édition du prix Zayed des énergies du futur, qui sera attribué en janvier 2015. La date limite de soumission des candidatures est fixée au 14 juillet 2014.

II- Agence des microprojets - Dotations aux microprojets - Session automne 2014

Attribuées par l'Agence des microprojets de La Guilde européenne du Raid, les Dotations des Solidarités Nord-Sud sont des bourses destinées à soutenir des microprojets associatifs de solidarité internationale.

Vous avez un microprojet de solidarité internationale ? Vous cherchez un financement ?  L’Agence des microprojets peut doter vos projets jusqu’à 10 000 euros.

Ouverture des dépôts de dossiers pour la session Automne 2014. Vous pouvez dès maintenant déposer un dossier en ligne. A cette occasion l'AMP met en place un service d'assistance aux porteurs de projets.

d’infos : http://www.agencemicroprojets.org/agenda-evenements-et-formations/agenda-sessions


Plus d'information: ongasrad@yahoo.fr

Partager cet article

Repost0
7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 12:47

ONG ASRAD.

Directions des ATS (Appuis pour la Transformation Sociale).

APPELS A PROJETS- (Individus et/ Structures).

 

OIF - Fonds d'aide à la circulation des artistes

L'Organisation internationale de la francophonie (OIF) soutient la circulation des artistes professionnels et de leurs spectacles (musique, théâtre et danse) à l'occasion de tournées et de festivals internationaux. Un financement qui peut être utile aux associations qui souhaitent inviter des artistes contemporains des pays membres de la Francophonie.

Avec son Fonds d’aide à la circulation des artistes, l’Organisation internationale de la Francophonie permet chaque année d’intégrer des spectacles et des productions de pays francophones du Sud ou d’Europe centrale et orientale dans la programmation des grandes manifestations culturelles internationales, en prenant en charge les frais de transport des troupes. En moyenne chaque année, une soixantaine de festivals accueillent ces spectacles et une trentaine de tournées sont subventionnées. L’impact de ce programme est renforcé par l’aide apportée aux décideurs de la filière musicale pour assurer leur présence et promouvoir leurs produits lors de grandes rencontres professionnelles internationales.

Une attention particulière est portée aux projets ayant des effets multiplicateurs et structurants, et qui participent au développement des carrières des artistes dans leur région ou en dehors de celle-ci.

Deux appels à projets accompagnés des formulaires et des modalités d’inscription sont lancés chaque année par l’Organisation internationale de la Francophonie au printemps et à l’automne.


Plus d’infos : http://www.francophonie.org/Fonds-d-aide-a-la-circulation-des.html

Contacts : Circulation du spectacle vivant
Organisation internationale de la Francophonie
Direction de la diversité et du développement culturels
19-21 avenue Bosquet
75007 Paris (France)
Téléphone : 33 (0)1 44 37 32 72

 

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 19:15

                   APPUI SOLIDAIRE POUR LE RENFORCEMENT

 DE L’AIDE AU DEVELOPPEMENT.

« ASRAD »  

Avant-propos.

Le MOUVEMENT HUMANISTE INTERNATIONAL AU CAMEROUN crée le 14 mai 1998 à Yaoundé (BP. 3640) et  enregistré sous le N°. 002141/L/MINATD/DAP/SDLP/SAC du 14 septembre 2003, ayant vu les besoins nécessaires et urgents des populations africaines, attestant que seul l’aide au développement adapté et approprié pouvait être une alternative  aux maux que vivent les africains et les pays en développement. Ses membres VOLONTAIRES HUMANISTES,   réunis à Yaoundé le 18 Novembre 2007 dernier, afin de reformer l’association et l’adapté aux besoins actuels de l’être humain.

 

Suite à l’Assemblée Générale Extraordinaire du Conseil Général » tenue à Douala (Ndokpassi-III, Zone de Recasement) le samedi 21 Décembre 2013 dernier ;  il a été adopté à l’unanimité par les membres le transfert du « Bureau du Conseil Général de Yaoundé BP. 3640 – Messa » à « Douala, BP. 3333, dans le 5ème  Arrondissement ».

Ce STATUT a été approuvé et enrégistrée sous la réference N°. 001310/RDA/J06/BAPP du 30 Novembre 2007 à la prefecture de Yaoundé (Mfoundi) comme suit :Statut-ONG ASRAD-P1 Statut-ONG ASRAD-P2

Statut-ONG ASRAD-P3

Statut-ONG ASRAD-P4

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 18:43

ASRAD (APPUI SOLIDAIRE POUR LE RENFORCEMENT DE L'AIDE AU DEVELOPPEMENT) est une organisation non-gouvernementale humaniste (link ) crée par les humaniste de l'afrique afin de répondre au besoin des africains en matière de développement humain, personnel et social.

IMG 20140617 170353
ASRAD est une organisation à caratère sociale, a but sociale, apolitique et non liucrative.
   Depuis des décennies, le problème du volontaire et du volontarisme se contredit et est entré dans une profonde crise quand les gens se réclament de volontarisme et ne peu répondre à une mission humaniste ou humanitaire que s'ils sont payés ou "des pauses cafés etc".

SAM 1003
MM-001    A l'origine, tous connnaissons par la bonne définition sans expliquer ce que est le volontaire. De ce fait, nous humanistes qui croyons que seul la volonté, la conviction, la force interne nous permettant de "PENSER, SENTIR ET AGIR DANS LA MEME DIRECTION" peut permettre aux Africains et à l'être humain de se faire des conditions de vie meilleures, et aussi sans doute en traitant les autres comme nous voudrons etre traiter.

 



NB. c'est pas parceque c'est difficille que nous ne devrons pas oser; mais c'est parceque nous n'osons pas que toute est impossible!

Nathalie-Pierre-Modibo.jpg

Partager cet article

Repost0